Tiré des archives: Finlande, troisième partie


Voici la troisième partie de notre série d’articles portant sur la publication de HYVÄ SANOMA (Bonnes nouvelles), en 1950. Cet article a été écrit en finlandais, et nous l’avons traduit en français.

“C’est de nos douleurs qu’Il s’est chargé.”

Ésaïe 53.4

Veera Ihalainen, une orpheline de guerre de onze ans originaire de Leppävirta, a connu une merveilleuse guérison. Elle avait été hospitalisée dans un hôpital de comté et un hôpital pour enfants, car elle souffrait d’une maladie appelée “legg-perthes” à la hanche, et elle ne pouvait pas marcher sans béquilles. De plus, elle avait une jambe artificielle qui pesait 1,6 kg, soutenue par des bandes de fer et des sangles de cuir, de sorte qu’elle ne pouvait se déplacer qu’en balançant son corps. Elle est venue à la réunion avec son infirmière. À la porte d’entrée, elle a vu Frère Branham entrer et a saisi ses vêtements avec sa foi d’enfant. Branham n’avait pas son interprète avec lui, il n’a donc rien pu lui dire, même s’il l’avait voulu.

Veera a pu entrer, et lorsque la ligne de prière a été formée, elle est allée, elle aussi, avec son infirmière pour passer devant Branham. Puis Branham s’est souvenu de l’incident à la porte d’entrée et a dit à la fille d’enlever la prothèse et de laisser les béquilles. Veera s’est assise sur une chaise et, rapidement, les sangles de la prothèse ont été détachées. Au bout d’un moment, elle s’est rendue sur l’estrade en portant la lourde prothèse et en pleurant de joie. Puis Branham lui a dit qu’elle avait déjà été guérie à l’extérieur, lorsqu’elle l’avait touché, même s’il n’avait pas pu le lui dire à ce moment-là. Vous pouvez imaginer comment l’auditoire s’est réjoui et a remercié le Seigneur.

On a informé Veera de retourner dans l’auditoire, mais elle a commencé à monter sur l’estrade, par les marches raides et étroites. Cependant, il y avait tellement de gens qui lui barraient la route qu’elle a dû redescendre par le même chemin. Auparavant, elle ne pouvait même pas marcher sans sa prothèse. L’infirmière de Veera a été profondément touchée par ce que le Seigneur a fait pour la petite fille. Plus tard, Veera a eu l’occasion de témoigner à l’auditoire que Jésus l’avait guérie, et de nombreuses photos d’elles ont été prises. Quelques semaines plus tard, la mère de Veera a écrit à ses amies que Veera jouait et courait dehors comme tous les autres enfants.

Le texte ci-dessous est la légende de la photo de la page 89 :

La petite Veera Ihalainen sur une photo près de la tente dans la cour d’Eelim, avec ses béquilles et la jambe artificielle de 1,6 kg dans sa main. Quelques jours plus tard, nous avons appris que Veera courait et jouait dehors comme tous les autres enfants en bonne santé.

 


Laina Korhonen,

De Lapinlahti, dont les yeux louchaient terriblement. Bien qu’elle ne soit âgée que de 8 ans, ses yeux louchaient depuis son enfance. Les parents de Laina sont Chrétiens. Quand elle avait 2 ans, le médecin lui a donné des lunettes pour l’aider à combattre le strabisme, mais en vain. Le blanc de l’œil avait gravement fait dévier la pupille, comme c’est souvent le cas dans les cas graves de strabisme. Le samedi, elle était dans la ligne de prière et ses yeux ont immédiatement commencé à se redresser. Le lendemain, nous avons pris une photo d’elle. Le soleil brillait droit dans ses yeux, mais comme vous pouvez le voir sur la photo, déjà le lendemain ses yeux étaient presque redressés. Déjà, elle était une fille complètement différente de celle d’avant. Vous pouvez deviner qu’elle était heureuse et reconnaissante. Elle a également raconté que son frère, Olavi, qui était sourd d’une oreille (l’oreille droite), avait retrouvé l’ouïe le même jour. Nous n’avons pas eu l’occasion de le rencontrer.

Mimmi Kämäräinen,

De Tampere, a raconté qu’elle avait eu un accident de voiture il y a plus de 10 ans. Elle s’était cassé la hanche, et elle souffrait de rhumatisme à cet endroit-là. Elle utilisait deux béquilles pour marcher, ainsi qu’à la maison. Les médecins lui avaient dit de ne pas marcher sans béquilles et lui avaient auparavant proposé une chirurgie, mais même eux étaient arrivés trop tard. Sa jambe serait restée raide. La sœur était déçue. Elle avait reçu une carte de prière, mais elle n’a pas pu se rendre sur l’estrade pour voir Branham. Samedi soir, elle est allée dans la ligne de prière à Kuopio. Branham l’a prise par la main et l’a vue guérie, enlevant les béquilles. La sœur voulait rapporter ses béquilles, mais Branham lui a assuré qu’elle n’en aurait pas besoin. Le lendemain, cette sœur a marché pendant au moins 3 kilomètres et elle n’était même pas fatiguée. À Eelim, elle a marché d’un bon pas jusqu’à l’estrade, devant tout le monde, affirmant avec joie qu’elle avait vécu un grand miracle, et des centaines d’amis à Tampere peuvent en témoigner.

Vivi Vestergård,

De Pirttikylä, une jeune fille de 17 ans était née de nouveau depuis seulement 2 mois. Un prédicateur local l’a emmenée à Helsinki à ses frais. Le 26 avril, elle était à la réunion et marchait avec l’aide de deux personnes, car elle souffrait de graves crampes nerveuses qui survenaient jusqu’à 20 fois par jour, surtout quand elle était avec d’autres personnes. Pendant les crises, sa tête tombait vers l’arrière, et elle serrait les dents comme cela arrive lors d’une crise d’épilepsie. Lorsque la ligne de prière a été formée, elle était là, aidée par d’autres personnes. Elle a vu comment des béquilles et des bâtons tombaient sur l’estrade et le Seigneur lui a donné la foi. Si les infirmes et les handicapés étaient guéris, le Seigneur ne me guérirait-Il pas aussi ! Elle a cru et lorsque Branham l’a touchée, elle a fait l’expérience du miracle de la guérison. Elle est sortie de la salle sans que personne ne l’aide, et le lendemain, elle marchait dans la ville comme n’importe quelle autre personne. Nous l’avons vue le soir suivant à la réunion au centre d’exposition, et elle nous a dit qu’elle avait l’impression d’être dans un autre monde.

Sra. Irja Bergström,

Elle écrit :

Pour la gloire de mon Jésus, je veux rendre témoignage de Sa puissance de guérison.

En octobre 1948 (j’avais 22 ans), après la naissance de mon bébé, je suis tombée malade, je souffrais d’une grave maladie gynécologique (appelée inflammation de l’ovaire, salpingo-ovarite et paramétrite). J’ai été traitée par de nombreux médecins différents et j’ai obtenu un soulagement périodique, mais j’ai toujours ressenti la douleur, parfois très fortement. Plusieurs médecins, dont le professeur Rauramo, m’ont dit que ma maladie était incurable.

Malgré ces déclarations, j’ai fait confiance à la puissance de guérison du Seigneur et au fait qu’Il ne laisserait pas l’espoir avoir honte, mais qu’Il répondrait à mes prières.

Lors des réunions de Frère Branham à Kuopio, j’étais dans la ligne de prière, et quand le frère m’a imposé les mains, j’ai senti la puissance du Seigneur me traverser. Et j’ai tout de suite senti que j’étais guérie. Merci Jésus!

Moins d’un mois plus tard, deux médecins m’ont examinée, ils ont déclaré que mes organes étaient en parfaite santé, et m’ont remis un rapport à cet effet.

Jésus vit vraiment et Il travaille toujours parmi Son peuple. Béni soit le nom du Seigneur!”

Mes salutations les plus sincères!

Sra. Irja Bergström, Kauhava

L’éditeur dispose d’un certificat médical délivré le 15 mai 1950 par le Dr Marja Ylänkö décrivant les maladies découvertes chez Mme Bergström, dont elle s’est maintenant complètement remise. Le médecin du comté, Weli Ylänkö, est parvenu aux mêmes conclusions.

Kyllikki Hannukkala,

De Maakeski

Elle utilise des lunettes depuis 17 ans et des verres très forts depuis 4 ans et demi. À l’époque, elle avait commandé une paire de lunettes à l’étranger. Dans un de ses yeux, la vue est plus faible, et en janvier 1946, de sévères migraines l’ont obligée à quitter son emploi au bureau municipal d’Asikkala. À la Croix-Rouge, elle avait vu Dr Mäkelä et Dr Jokivartio, qui avaient déclaré que la douleur qui était présente jour et nuit avait causé une pression sur le nerf trijumeau (le 5e nerf crânien), de sorte qu’il commençait à paralyser. Si elle avait eu une infection à l’œil, ils auraient pratiqué une opération qui aurait paralysé son visage. Les médecins n’ont rien pu faire pour ses yeux.

Samedi, Sœur Hannukkala s’est assise à l’avant, et elle avait reçu une carte de prière pour pouvoir aller devant Branham sur l’estrade. Branham a dit qu’elle avait une maladie des yeux et des nerfs et il lui a demandé d’enlever ses lunettes. Quand elle a fait cela, la lumière ne lui a pas causé de douleurs comme d’habitude. Le soir, elle ne pouvait pas encore lire, mais elle a commencé à prier. Dans la nuit, vers 2 h 30, un courant électrique a traversé son corps et elle a commencé à louer le Seigneur dans de nouvelles langues. Le matin, elle a commencé à lire et tout a commencé à s’éclaircir. Elle pouvait bien lire et le mal de tête avait disparu. Auparavant, il était difficile pour la sœur de fonctionner pendant qu’on réparait ses lunettes. Maintenant, elle n’en a plus besoin. Vous pouvez imaginer combien elle est heureuse. Maintenant, ni ses yeux ni sa tête ne lui font mal et elle peut retourner au travail. La sœur dit que plus sa foi grandit, plus sa santé s’améliore.

Martta Hellén,

De Tampere

Elle est sourde de l’oreille droite depuis l’âge de 9 ans. Son frère lui a accidentellement frappé l’oreille si fortement que son tympan a éclaté. Les médecins ont dit qu’elle n’entendrait plus jamais de cette oreille. Le 24 avril, Branham a prié pour cette sœur. Ses jambes aussi étaient malades. Branham a immédiatement remarqué l’esprit de surdité et la douleur rhumatismale de la jambe alors qu’il priait pour la sœur. Au même moment, l’ouïe est revenue dans cette oreille qui était sourde depuis des décennies, et ses jambes ont été guéries.

Else Nikkinen,

De Toivakka

On a prié pour elle le 25 avril. Elle avait un goitre depuis 20 ans. Il se développait par intermittence et faisait une forte pression sur le cœur. En montant sur l’estrade, elle a senti un serrement dans sa gorge et a pensé que maintenant, le goitre avait dû la quitter. Lorsqu’elle est allée voir Branham, il parlait au micro et ne tournait pas la tête. “Derrière moi, il y a une sœur qui vient de perdre un goitre.” C’était un fait.

K. A. Pohjakallio,

De Tampere

Il souffrait d’un problème héréditaire de nerf gastrique. À cause de cela et du manque d’acides gastriques, il souffrait souvent de crampes qui pouvaient durer des heures. Avant de manger, il devait toujours prendre de l’acide chlorhydrique pour éviter de souffrir de problèmes plus graves. Le 24 avril, on a prié pour Frère Pohjakallio sur l’estrade et il a appris de Branham les causes de ses maladies. Il a été guéri sur-le-champ et en a témoigné publiquement par la suite. Parmi ses proches, il y a eu un grand étonnement puisque le frère n’utilise plus d’acide chlorhydrique avant les repas et que ses problèmes d’estomac ont complètement disparu.

Carita Stenbäck.

De Helsinki

Elle est malade depuis sa naissance. La maladie a été particulièrement sévère dans sa gorge. Dans les années 41-42, à l’hôpital Maria, le professeur Salzman a découvert une maladie appelée hypothyroïdie et les problèmes de métabolisme qu’elle entraîne. Elle a provoqué chez elle des effets secondaires pénibles, comme un gonflement non naturel dans la tête et ailleurs. Elle souffrait également d’hémorroïdes qui provoquaient parfois des douleurs qui lui donnaient des étourdissements. Le 24 avril, elle est montée sur l’estrade, et elle a immédiatement expérimenté une guérison instantanée miraculeuse. Pour la première fois, elle se sent comme une personne normale.

Kirsti Matilainen,

Une jeune fille de 16 ans de Jyväskylä a rendu ce témoignage par le biais d’une lettre :

“Louez Jésus, car il m’a aussi guérie! Je souffrais de tuberculose à la jambe gauche depuis 5 ans, et je ne pouvais pas marcher sans béquilles. Maintenant, par la grâce de Jésus, je peux marcher correctement”.

Kirsti a accepté le salut il y a 3 ans et demi, mais ses parents ne sont pas sauvés. Ils avaient dit à Kirsti qu’il ne valait pas la peine d’aller à Kuopio pour chercher la guérison. Mais Kirsti est venue, et elle était dans la ligne de foi vendredi, et marche depuis comme tout le monde.

publicaremos la cuarta parte de la revista —incluye la introducción del Hermano Ern Baxter e indicaciones de cómo la gente debe prepararse para las reuniones—.

Source: Voice of God Recordings

gravações a voz de Deus

Posted in Etudes | Faits Saillants.

Deixe seu comentário

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...